Un khalife général s’implique pour calmer…Les Wade

C’est l’avant-veille d’une bataille âpre ou l’ouverture des négociations peut tempérer les ardeurs des guerriers.

Wade arrive avant Karim pour préparer le terrain et invectiver les libéraux et Karimistes en cas d’arrestation de son fils. Le pouvoir ne veut pas fléchir car il veut appliquer la loi dans toute sa rigueur. Et la loi prévoit l’inéligibilité de Karim et la contrainte par corps en cas de non-paiement de l’amende de 138 milliards. Malgré toutes ces menaces, Karim veut forcer le barrage de la loi. Et l’affrontement paraît inévitable…

Médiation

Selon des sources sûres du PDS, « le retard de l’arrivée de Wade est dû à l’implication d’un Khalife Général qui a envoyé un émissaire à Doha. Et il y a aussi Les émissaires d’un président de la sous-région qui sont aussi à Doha »…

« Le Palais ne peut pas changer la loi d’un iota et Wade ne veut pas reculer. La loi étant ce qu’elle est, seul Wade peut arrêter la violence en rtespectant la loi ; son fils est inéligible et il doit respecter la loi » nous dit un député de l’APR.

« Macky est devenu un dictateur et tous ses actes sont politiques. L’exil de Karim, le refus de lui remettre sa carte d’identité, son inéligibilité et l’emprisonnement de Khalifa Sall ; nous ne laisserons pas faire et sommes déterminés à croiser le fer avec lui, médiation ou pas médiation » déclare un permanent du siège du PDS.

Wade va-t-il accepter la médiation ?

Affaire à suivre…

Be the first to comment

Laisser un commentaire