Rappelé à Dieu : Pourquoi Sidy Lamine n’a pas bénéficié d’un hommage national ?

Le Président Directeur Général du Groupe Walfadjri, rappelé à Dieu mardi dernier a plongé tous les sénégalais dans l’émoi total .En effet, tous ses compatriotes lui ont  rendu un vibrant hommage à l’image des dimensions multiples de l’homme et de ce qu’il a pu faire au profit  d’un peuple qui l’adule. Cependant, ce qui étonne plus d’un sénégalais, c‘est que le pouvoir n’a manifesté aucun intérêt à organiser un hommage national pour cet homme qui aura tout donné à son pays.

Faut-il être un ministre de la République ou un proche du Chef l’Etat Macky Sall pour bénéficier d’un hommage national  à titre   posthume ? En tous les cas, le rappel à Dieu de Sidy Lamine Niass est vécu par les Sénégalais comme « un tremblement de terre » car Sidy  constituait, au-delà de ses multiples dimensions, un « bouclier » pour le peuple Sénégalais. Il disait haut ce que le peuple murmurait tout bas. Il était  le seul Sénégalais, capable d’être à la place de tous ses compatriotes  dans le cadre de la défense de leurs intérêts démocratiques. Il était un fulgurant patron de presse qui aura révolutionné les médias privés et défendu avec brio la liberté de presse. Il était un citoyen du monde qui faisait les quatre coins du globe pour défendre des causes justes et nobles. Il était un guide religieux, imbu du coran et protecteur patenté de la religion du prophète Mohameth (Psl).Il était un écrivain engagé à éclairer le monde dans lequel il évoluait. Il était un intellectuel hors norme, assoiffé de connaissances et prédisposé aux débats de haute facture. Bref, Sidy était presque un homme-monde pour résumer les dimensions multiples de l’homme. C’est pour cette raison d’ailleurs qu’il était  presque dans le cœur de tous les Sénégalais. S’il est avéré  que ce gouvernement de Macky est un gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple, Sidy devrait  normalement bénéficier d’un hommage national à titre posthume. Mais hélas !

Senegal7

Be the first to comment

Laisser un commentaire