Présidentielle 2019 : Macky parle des dossiers Khalifa Sall et Karim Wade

Le président de la République a participé mardi à Berlin à une conférence sur l’investissement en Afrique, autour de la chancelière allemande Angela Merkel. Accroché par dw.com, Macky Sall s’est prononcé, entre autres, sur ces opposants qui ont des ennuis judiciaires… A quatre mois de la Présidentielle.

DW : Bientôt les élections au Sénégal, la Présidentielle c’est dans quatre mois, mais apparemment, ce ne sera pas une élection aussi ouverte que ça ! Il y a certains opposants qui ont des ennuis judiciaires qui les empêchent de participer à cette élection !

Macky Sall : Mais les ennuis judiciaires existent dans tous les pays du monde que ce soit en Allemagne, en France, aux Etats-Unis ! Mais vous répondez devant la justice. Pourquoi voulez-vous lorsqu’il s’agit de l’Afrique, qu’on en fasse un problème ? En France, on a vu des candidats à l’élection présidentielle et en pleine campagne ils ont été mis en examen. Est-ce qu’on a pour autant parlé de la démocratie française ou de la justice française ? Pourquoi voulez-vous, chaque fois qu’il s’agit de l’Afrique qu’on veuille en faire une exception ? La justice, elle est là pour tout le monde !

“Moi j’estime que je suis un démocrate”

Be the first to comment

Laisser un commentaire