Pourquoi les dossiers de candidatures de Karim et Khalifa sont gardés autant que les autres candidats

Le gros des candidats à la candidature ont déposé leurs listes sans que l’on ne parle de conditions de sécurité. Mais dès que l’on a parlé des cas Khalifa et Karim, le Conseil constitutionnel a été barricadé.

Ce lundi 17 décembre, il faut montrer patte blanche pour accéder au siège du Conseil Constitutionnel. Les gendarmes ont très tôt érigé une ceinture de sécurité pour ne pas dire qu’ils ont barricadé l’instance qui est préposée à l’examen des dossiers de candidature des prétendants au fauteuil présidentiel.  Ces mesures semblent avoir été prises pour éviter tout débordement vu qu’aujourd’hui, Khalifa Sall et Karim Wade sont annoncés au Conseil constitutionnel. D’ailleurs, à l’heure où ces lignes sont rédigées, leurs mandataires sont devant le greffe de l’instance, avec une légère avance de celui de l’ancien maire de Dakar. Leurs accompagnants venus très nombreux, sont quant à eux tenus à distance des lieux où se passent lé dépôt de candidature et ne peuvent que chanter et danser pour exprimer leur joie. Devant l’œil vigilant de gendarmes prêts à intervenir…

Senegal7

Be the first to comment

Laisser un commentaire