« On connait l’auteur du tir qui a tué l’étudiant Fallou Sène, il n’est pas arrêté, il est chez lui… »

Que le tueur de l’étudiant Fallou Sène  puisse être arrêté et traduit en justice. C’est l’unique exigence de la coordination des étudiants de l’Université Gaston Berger (Ugb) et Amnesty international.

L’inquiétude gagne les étudiants de l’Ugb. 7 mois après la mort par balle de l’étudiant Fallou, le dossier n’a toujours pas évolué d’un iota. Pourtant, affirme Seydi Gassama qui vient en rescousse, le coupable hume l’air de la liberté, « alors qu’il y a une vie humaine perdue à cause de son action ».

Mieux, explique le directeur exécutif  d’Amnesty Sénégal, « le chef de la Légion nord a clairement pointé du doigt l’auteur du tir qui a tué Fallou Sène. On le connait, jusqu’au d’aujourd’hui, il n’est pas arrêté, il est chez lui. Cela est inacceptable ».

Les étudiants qui ont cherché refuge chez Amnesty pour qu’il porte le combat, n’exigent outre mesure que l’accélération de la procédure.

« Le droit n’a pas été dit. Tout ce que nous réclamons que la justice soit faite. On ne peut pas concevoir qu’au Sénégal, pays de droit et où le droit n’est jamais dit. L’Etat a pris en otage la famille… Le gendarme qui a tué a fait l’aveu. C’est une procédure de flagrance… », tonne Alioune Gueyequi a porté leur parole.

A rappeler que l’étudiant Fallou Sène a été tué, le 15 mai dernier, lors d’affrontements entre étudiants de l’Ugb et gendarmes.

An

Be the first to comment

Laisser un commentaire