Les journalistes, les plus grands maîtres-chanteurs

Le journalisme, c’est le traitement de l’information, depuis sa collecte jusqu’à sa diffusion. Le journaliste cherche des informations susceptibles à intéresser le public, mais elles doivent être triées, répertoriées, analysées, interprétées au besoin pour une meilleure compréhension, avant de les classer et diffuser. Lesdites informations doivent être justes et vraies, mais aussi précises et concises.

Le métier de journaliste est vulgarisé de nos jours n’importe qui peut s’improviser journaliste comme on s’improvise marchand de « café Touba ». 
Ce journaliste est généralement un journaliste maître chanteur parfois et écrit dans un jargon que lui seul comprend. 
Les journalistes purifient leur profession à travers leurs organes de contrôle et de régulation. Aucun réflexe corporatiste ne peut justifier une quelconque solidarité avec cette dynastie. 
Certaines mésaventures de journalistes méritent d’être narrées tant, ils servent de baromètre de notre démocratie. Chaque jour des “sources », nous surprennent.
Certains journalistes n’écrivent que pour leur propre compte. Il y a aussi cette influente lobbyiste qui salit la réputation des journalistes qui, selon elle, n’écrivent que lorsque l’argent suit.

Mais doit-on rappeler que le bon fonctionnement des médias est un gage de démocratie ? On peut à bon droit polémiquer sur la qualité de la presse nationale. Mais une chose est sûre : la médiocrité, le contrôle et la faiblesse des médias disent la mauvaise santé d’un pays. 

Be the first to comment

Laisser un commentaire