Le parrainage de Karim passe…Mais pas sa candidature

Le parrainage est la clé qui vous ouvre les portes de la candidature mais il ne garantit pas la participation à la présidentielle qui doit faire l’objet de plusieurs vérifications comme la casier judiciaire des candidats et la caution…

Karim passe mais

Karim Wade a ouvert la porte de la candidature bloquée par le parrainage. D’autres comme Pape Diop, candidat de Bokk Gis Gis et de la coalition « Pape Diop Président 2019 » n’ont pas pu ouvrir cette porte. Mais cela ne veut pas dire que Karim est déjà candidat. Un communiqué du conseil constitutionnel précise ce qui suit : « l’obtention du minimum requis des électeurs inscrits au fichier et du minimum requis par région ne préjuge pas de la recevabilité des candidatures ; d’autre part que la recevabilité s’apprécie au regard de l’ensemble des conditions exigées par les dispositions constitutionnelles, législatives et réglementaires et sera l’objet d’une décision du Conseil constitutionnel arrêtant la liste des candidats. »

Le Conseil va publier la liste des candidats le 20 janvier

Selon le calendrier établi par le conseil constitutionnel, La publication de la liste des candidats est arrêtée au plus tard 35 jours avant le scrutin. (Article L.121, aliéna 3 du Code électoral).
Les candidats recalés sont invités à introduire une réclamation dans les 48 heures qui suivent le jour de l’affichage de la liste des candidats. (Articles L. 122, alinéas 1 et 2 du Code électoral).
Le 20 janvier, le Conseil constitutionnel va statuer sur les réclamations des candidats, s’il y a lieu, ensuite arrête et publie la liste des candidats. (Articles 30 de la Constitution et L. 122 aliénas 2 et 3 du Code électoral).

Le PDS peut jubiler

Les partisans de Karim ont gagné une première bataille. Celle du parrainage. Il reste maintenant la guerre de la validation de la candidature qui passe nécessairement par la vérification cruciale du casier judiciaire du candidat et de sa condition d’électeur. Déjà la direction générale des élections l’avait déclaré inéligible et sur sa carte d’identité est inscrit cette sévère notification : « ne s’est pas inscrit sur les listes électorales »… Et au Sénégal, pour être candidat, il faut d’abord être un électeur…

Xibaaru

Be the first to comment

Laisser un commentaire