Karim Wade met la pression sur Macky…En 3 actes

Karim Wade, le candidat déclaré du PDS à la prochaine présidentielle de février 2019, n’est pas encore candidat officiel car le conseil constitutionnel ne l’a pas encore décidé.  Et pis, il n’est même pas sur la liste électorale car la direction générale des élections s’est appuyée sur l’article L31 du Code électoral pour expliquer sa radiation.

Malgré tous ces empêchements, Karim force le passage qui mène à la présidentielle de 2019 et mieux il met la pression sur Macky Sall.

Premier acte

Karim annonce depuis Doha qu’il arrive pour battre campagne malgré le refus des autorités. Il balance un fake news : « Karim a quitté Doha ». Ce fut la panique au sein du gouvernement et la police se sentait incapable de le pister. Il a été annoncé au Maroc mais en vain. Les autorités ne savent même pas ou se trouve Karim.

Second acte

Karim versa caution et sa candidature

Le PDS sous la houlette d’Oumar Sarr se rend à la CDC (caisse de dépôts et des consignations) pour déposer la caution de 30 millions du candidat du PDS. Ensuite il va au conseil constitutionnel déposer candidature au nom de « Karim pprésident2019 ».

Troisième acte

Le PDS procède au lancement officiel de sa plateforme web WWW.PRESIDENT2019.COM  ce Dimanche 09 Décembre 2018 dans un hôtel de la place avec une plateforme web, unique en son genre en Afrique dont le but est de recueillir à travers le monde les centaines de milliers de soutiens de citoyens sénégalais favorables à la Candidature de Karim Meissa Wade à l’élection présidentielle du 24 février 2019.

Ces trois s actes ont de quoi faire peur au gouvernement…

Be the first to comment

Laisser un commentaire