Justice – Les aveux du photographe Ibra Thiam: “bimou togué samay tank, j’ai perdu tout contrôle”

Jugé hier, au tribunal de Louga, pour le délit de viol, détournement de mineure et pédophilie, le photographe, marié, Ibra Thiam, s’est défendu en déclarant que quand la fille s’est assise sur ses cuisses, il a perdu le contrôle comme tout homme.« Je sortais avec cette fille. Je voulais la prendre comme deuxième épouse, mais j’attendais qu’elle termine ses études. La première fois où nous avons eu un rapport, c’est elle qui m’a provoqué. Elle s’est assise sur mes cuisses et m’a enlacé avec ses bras. Puis, elle s’est débarrassée de sa petite culotte. J’ai commencé à perdre le contrôle, comme tout homme. J’ai entretenu avec elle un rapport sexuel. La deuxième et la troisième fois aussi, c’est elle qui m’a provoqué dans la chambre de sa tutrice. J’ai assumé la paternité de grossesse et je suis prêt à la prendre en charge », a avoué le prévenu. La victime, A Ka, 15 ans, élève en classe de 6e atteste pour sa part que le mis en cause l’a violée à deux reprises.

Be the first to comment

Laisser un commentaire