INNONDATIONS-KEDOUGOU COUPEE DU SENEGAL, LES AUTORITES TOUJOURS ABSENTES

41202514_152182032372811_2038786203355971584_n 41059664_152182025706145_6468646890136141824_n

Quand on nous pompe l’air avec l’envoi de quelques chefs de village à la Mecque, la Téranga Gold ne fait jamais cas du calvaire quotidien du Bélédougou sur l’axe Bembou Sabodala depuis plus de 20 ans. Les pluies diluviennes enregistrées ces dernières 24h coupent le BELEDOUGOU au reste de la région de Kédougou sur l’axe Bransan / Kédougou en passant par les villages de Mamakonon, Khossanto, Mandankholing, Massa Massa puis Bembou sur le goudron. Cest une indignation de Amadou Sega Keita leader de Convergence Ethique et Responsabilité Politique /Développement Durable de Kédougou (CERP/DD).
En effet, vu l’intensité des pluies cette semaines,le marigot de Khossanto n’a pas fait de cadeau aux usagers de cette route qui le traversent.Ainsi ses eaux ont surpassé le petit pont qui est là bas .LL y a donc un risque de le traverser car ne sachant pas ce qu’il y a sous les eaux.Voilà que le marigot déverse ses eaux de partout.
Par conséquent tous ceux qui étaient de l’autre côté du marigot de Khossanto se voient obligés de rebrousser chemin,donc pour le BELEDOUGOU à part Mandankholing BELEDOUGOU et Tenkhoto qui se trouvent après le marigot de Khossanto,aucun autre village n’a pu effectuer son voyage ce matin du jeudi 6 Septembre 2018 sur Kédougou( capitale régionale)., faute de route.
Au demeurant et vu l’etat des ponts (ponts tres bas) de marigots de Khossanto,de Mandankholing BELEDOUGOU et même de Bembou.rien ne nous rassure que ce problème des populations du BELEDOUGOU est réglé. Car on pourrait encore enregistrer d’autres pluies plus intenses.
Pour dire ainsi qu’il est difficile de parler de développement sans moyens de communication( ici c’est la route). Et il faut noter que cette localité est composée de 2 communes ( Khossanto et Sabodala). Ces populations lancent un cri d’alarme quant à la solution de cette problématique à laquelle elle est confrontée.

Be the first to comment

Laisser un commentaire