Contribution: Le PM danse mal dans son fief

Hier (03 septembre 2018) la primature une institution nationale a été transformée en permanence de l’APR au grand bonheur des politiciens dormeurs du département de Gossas. Le PM avec sa mbootay impopulaire from Gossas veut recoller les morceaux à cinq mois de leur départ inévitable. Désormais, le partage du gâteau départemental a lieu dans la salle climatisée du PM à Dakar loin de Gossas et au détriment des gossasois. Il n’y a absolument aucun intérêt pour Gossas dans cette rencontre, cela prouve combien ces gens sont obsédés par une utopique réélection de MS. Sachez que Gossas ne peut pas rester dans le gouffre tout en continuant de consommer vos éternelles promesses jamais tenues. Je vous en rappelle quelques-unes :

Récemment un homme proche du PM est sorti à la télé pour dire « qu’à Gossas tout est rose et par conséquent il n’y a pas d’opposition ». Une assertion erronée, une déclaration fallacieuse qui dénote une peur bleue de la part des Subordonnés du PM à Gossas. A vrai dire nous travaillons sans bavarder pour éveiller et sensibiliser notre population, c’est pourquoi ce fainéant politique en a voulu profité pour faire plaire à son mentor comme le fait d’ailleurs cette pléthore de chargés de mission à la Primature inutiles pour la Ville de Gossas. Mais Mr le Premier ministre ce qui est urgent de savoir est que Gossas votre ville natale va très mal et demeure l’un des départements les plus pauvres marqué par un marasme économique sans précédent. Le taux de chômage dans le département de Gossas est le plus élevé dans toute la région précaire de Fatick. Vous aviez promis 200 postes d’emplois mais au finish je n’ai pas encore rencontré un gossassois de souche bénéficiaire.

A Gossas l’éducation est moribonde à l’image de ce qui se passe à l’échelle nationale. Des écoles amputées de leur mur de protection, ce qui expose nos élèves à tous les dangers. Une promesse de CMU pour les élèves du département envoyée aux oubliettes ! Un nouveau lycée qui est né pour mourir car sa construction est mal faite et depuis 5 ans il ne peut pas ouvrir ses portes pour le bonheur des gossassois.

Un hôpital sans spécialités, qui excelle dans l’art de l’évacuation parce que ne disposant pas de matériel adéquat et fonctionnel susceptible de soigner nos malades! Nous avions la radiographie, nous avions un bloc opératoire, nous avions un laboratoire d’analyse, nous avions un service de pédiatrie… mais actuellement le PM serait plus préoccupé à réélire MS que de sauver les habitants de sa propre commune. Le projet de construction d’un poste de santé tant attendu dans le quartier de Keur Elhadj tarde à prendre forme.

Actuellement la circulation urbaine à Gossas est réduite à cause de ces routes lépreuses commanditées par le PM. Que de la poussière avec toutes ses conséquences sur la santé ! Je disais que si la construction n’est pas aboutie avant l’hivernage, nous aurons des routes impraticables et j’ai eu raison. La gare routière également dans une ville comme Gossas mériterait plus d’espace pour pouvoir contenir les véhicules et les passagers sans aucun danger. Pourquoi choisir d’ailleurs ce site de Keur Khar sans la moindre concertation avec la population de ce village qui jusqu’ici vivait dans une quiétude religieuse ? La réhabilitation de la gare ferroviaire qui était jadis le poumon économique de la localité, est une vielle doléance enterrée

pour de bon (pour de mauvais). Actuellement, elle devient l’hôtel préféré des ânes et des animaux errants.

Le stade municipal de Gossas attend toujours sa pelouse promise publiquement par le PM, il y a longtemps. Pendant l’hivernage certains matchs navétane ne peuvent se jouer au stade à cause du terrain inondé à la moindre goutte d’eau. L’espace multi-sport de Gossas se limite à l’état de projet incertain. Aucun jeune ne trouve un lieu aménagé pour s’épanouir dans la commune.

Pourtant avec tous ces maux qui gangrènent Gossas, certains d’entre eux préfèrent faire danser le peuple à travers des « tane beer » et d’autres distribuer inégalement des miettes d’argent au peuple qu’ils ont déjà affamé, dans le seul but de forcer un second mandat. Mais les gossasois ne sont pas dupes. A bon entendeur salut !

Cheikh Ibrahima Lo

De Gossas du Sénégal

Membre du Parti Rewmi

Be the first to comment

Laisser un commentaire