Madické Niang « Abdoulaye Wade à tout ses raisons de père, je m’en arrête là »

C’est dans son salon privé dans sa cossue demeure à Touba _Madiyana que je responsable libéral, Me Madické Niang, reçoit. Simple, comme à son habitude, le député du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) déjeune avec ses hôtes. Magal oblige, il a mis les petits plats dans les grands, suivant les recommandations de son guide, Cheikhoul Khadim. Candidat à la candidature pour la présidentielle de 2019, il revient, dans cet entretien, sur les réelles motivations de sa candidature,ses relations avec Me Wade son avenir au Pds….Sans détours, Madické Niang se livre.

 » Que les gens se rappelle le farouche combat que j’ai mené pour faire libérer Karim, pour sa candidature. Si Macky Sall avait la possibilité de faire pression sur moi, je n’aurai pas figuré sur les lesté du PDS et fait gagner mon parti à Touba et partout. Rappelez-vous, j’ai accompagné le président Wade presque tout le temps dans le territoire. J’ai était le seul à ses côtés. Une fois de plus, c’est de la médisance, qui est l’arme des faibles. L’ai histoire est la. La vérité finit toujours par triompher. Quelqu’un me disait :la vérité à beau être noctambule, elle ne passe jamais la nuit à la Belle étoile. Elle finit toujours par triompher. Je paraphrase Gilbert en disant: <<les gens seront vite éclairé sur les intentions, mais les intentions, elles sont claires>>. Je veux être une candidature alternative, gagner les élections, rétablir Karim Wade et Khalifa Sall dans leur droit et en même temps, honorer Abdoulaye Wade comme . Il doit être honoré Mandela. Il a autant donné, plus que Mandela, au Sénégal et à l’Afrique ».

Be the first to comment

Laisser un commentaire